L’école-forêt! Mais qu’est-ce que c’est que ça??? Définition est demandée à l’accueil!
“Mais définis-moi donc ce qu’est cette école-forêt dont tu nous rabats les oreilles depuis des années!”, me demande récemment une amie… Plus vite demandé que répondu! me suis-je dit… Pourquoi? Parce qu’il existe, selon les langues, les contextes, les cultures, les chapelles pédagogiques et, surtout, selon les personnes, différentes définitions de l’école-forêt! Presqu’autant de définitions qu’il y a d’écoles-forêt, finalement!

Ma définition école-forêt

Pour moi, une école-forêt est une structure qui enseigne les fondamentaux du programme de primaire au sein d’un environnement boisé. Cette structure peut être :

– une école publique (comme l’école de Pompaire ou l’école Jacqueline, à Strasbourg)

– une association (comme l’Ecole Buissonnière ou Autour du Feu)

– une (auto) entreprise, une famille, ou tout autre type de regroupement.

On peut élargir la définition aux différentes activités pédagogiques menées en forêt, même si elles se font ponctuellement et ne sont pas directement liées à un programme scolaire. Les ateliers découverte en nature (hebdomadaire ou du week-end) proposés par plusieurs associations font ainsi partie de ce deuxième type d’écoles-forêt.

Mais l’école-forêt n’est pas seulement une modalité d’enseignement (enseignement en plein air dans les bois). Elle suit également des pédagogies dites alternatives, inspirées souvent de Montessori, de Steiner, de Freinet, etc. Il ne s’agit pas donc pas seulement de faire sa classe dehors, il s’agit plutôt d’inventer, en contexte, de nouvelles formes d’apprentissage basés sur l’environnement. En bref, l’école-forêt fait partie des écoles en nature et, en cela, fait partie des pédagogies alternatives à l’école “classique” qui s’effectue entre quatre murs. Ce qui la différencie des autres écoles en nature est la centration sur l’environnement forestier.

balançoire

Je suis arrivée à cette définition à partir d’une large veille informationnelle, à la fois numérique mais aussi à travers mes entretiens avec les pédagogues et chercheurs des pédagogies en nature, donc celle des écoles-forêt. Mais invitons dans notre exposé nos plus proches voisins qui ont des avis bien documentés sur la question. Et des manières un peu différentes de définir ce que sont leurs “forest schools”!

École-Forêt : English définition, please!

“Forest school”, école en nature, école-forêt, école dans les bois, école dehors… Comment s’y retrouver dans les sous-bois des écoles en nature? Peut-on s’accorder sur les définitions de certaines caractéristiques? Je vous invite à un petit tour des définitions de l’école-forêt, telles qu’elles sont rapportées par les institutions anglo-saxonnes responsables des “forest schools”.

Tout étant dans la langue de Shakespeare, je vous l’ai mitonné aux petits oignons français pour mieux en saisir les nuances.

Selon la Forest School Association

“Une école-forêt est une approche pédagogique innovante par le jeu et l’apprentissage en plein air. L’école forestière est un processus inspirant, qui offre à TOUS les apprenants des opportunités régulières de développer la confiance et l’estime de soi grâce à des expériences d’apprentissage pratiques dans un environnement boisé ou naturel avec des arbres.

Ce processus est beaucoup plus efficace que l’amoncellement de connaissances parce qu’il aide les élèves à se développer socialement, émotionnellement, spirituellement, physiquement et intellectuellement. Cela crée un environnement stimulant sûr et sans jugement permettant aux apprenants de prendre des initiatives et des risques.La pédagogie “Ecole-forêt” inspire une connexion profonde et significative avec le monde et une compréhension de la façon dont un individu peut s’inscrire dans ce monde (il peut “trouver sa vraie place” dans le monde)” (Forest School Association, 2013).

Voir la vidéo de la FSA (en anglais)

What is forest school

Définition école-forêt de la Forest School Education

“La philosophie des écoles forestières est d’encourager et d’inspirer les individus de tout âge à travers des expériences de plein air positives. En participant à des tâches et activités engageantes, motivantes et réalisables dans un environnement boisé, chaque participant a la possibilité de développer une motivation intrinsèque, de solides compétences émotionnelles et sociales. Ceux-ci, grâce à la conscience de soi, peuvent être développés pour atteindre leur potentiel personnel.

Les écoles forestières ont fait leurs preuves auprès des enfants de tous âges qui visitent les mêmes forêts locales de façon régulière et par le jeu, qui ont l’occasion d’en apprendre davantage sur l’environnement naturel, comment gérer les risques et surtout d’utiliser leur propre initiative pour résoudre les problèmes. et coopérer avec les autres. Les programmes des écoles forestières se déroulent toute l’année, pendant environ 36 semaines, allant dans les bois par tous les temps (à l’exception des vents violents). Les enfants utilisent des outils de taille normale, jouent, apprennent les limites du comportement, à la fois physique et social et grandissent dans la confiance et l’estime de soi et deviennent motivés” (Sarah Blackwell, Forest School Education).

Selon l’Irish Forest School Association

“L’école-forêt est une occasion pour le même groupe d’apprenants et de leaders de passer une période prolongée à l’extérieur, une fois par semaine, dans un environnement boisé, idéalement toute l’année. Une routine régulière est suivie, dirigée par l’apprenant et animée par des leaders formés. L’apprentissage est holistique et étroitement lié au stade de développement et aux exigences du programme régulier. Il doit y avoir un ratio élevé d’accompagnants adultes par rapport aux élèves, tout le monde doit être vêtu de manière appropriée et une évaluation continuelle des risques pour la santé et la sécurité est menée par tous les participants.

centrée sur enfant

L’école-forêt est un processus centré sur l’apprenant ou dirigé par l’enfant avec des liens étroits avec les objectifs d’un programme bien défini et régulier. Le succès de l’école forestière dépend, dans une large mesure, des compétences des dirigeants de l’école-forêt : ceux-ci doivent pouvoir identifier et optimiser les différentes opportunités d’apprentissage qui émergent à partir de l’interaction des enfants avec l’environnement forestier” (Irish Forest School Association, 2017).

Pas de définition : chaque école-forêt est unique…

Je laisse, pour finir, la parole à Caylin, de ForestSchooled, pour ce très beau texte, qui rappelle la base de ce qui rend notre école-forêt unique : la terre sur laquelle elle est bâtie!

(Traduit avec l’aimable autorisation de Caylin mais sans sa supervision, consultable en anglais sur son site ForestSchooled)

Ecole-forêt unique

L’école-forêt commence avec l’endroit où nous vivons… LA TERRE et LES LIEUX qui sont sous nos pieds. On peut se demander : quelle est l’histoire de ce lieu ? Que se passe-t-il dans cet endroit maintenant ? Qu’est-ce qui est adapté à cet endroit ? A quoi devrait ressembler le futur dans ce lieu ? 1

Ensuite, l’école-forêt porte sur LA MANIERE DONT NOUS APPRENONS. Les humains apprennent des comportements qui sont universels (peu importe où vous êtes dans le monde !). Nous apprenons tous par le jeu, la curiosité, les questions, l’exploration, l’expérimentation. On apprend en faisant les choses qui nous intéressent personnellement (nos passions individuelles), en écoutant et en partageant des histoires, en acceptants les défis et en prenant des risques.

Or nous savons bien que cet apprentissage est facilité par des RELATIONS fortes et saines. Les relations ont besoin de temps pour se développer. Les contacts fréquents et qui durent sur du long terme sont donc cruciaux pour nous et pour les endroits où nous vivons. Nous avons également besoin d’une communauté d’apprentissage pour laquelle nous ressentons un sentiment d’appartenance. Une communauté dans laquelle les voix des adultes ET des enfants peuvent être entendus. Une communauté qui entend les besoins et soutient les espoirs de chacun. Les éducateurs qualifiés peuvent fournir des conseils, de l’accompagnement et de la sécurité physique et émotionnelle aux membres de ce collectif. Ils apprendront eux-mêmes des autres (y compris les enfants) dans la mesure où les autres apprendront d’eux.

L’apprentissage passe aussi par le BIEN-ÊTRE. Cela commence par le fait d’entretenir une relation saine avec nous-même ! Nous, humains, partageons le besoin de faire bouger nos corps et d’interagir avec le monde qui nous entoure. Cela nécessite de sortir à l’extérieur ! Une méthode d’apprentissage holistique est nécessaire, qui est basée sur une relation au monde réel. Une méthode où les mathématiques ne sont pas qu’un problème abstrait écrit sur une feuille de papier mais un outil crucial pour nous aider à construire une balançoire ou un abri. Ce type de méthode nous permet également de reconnaître notre dépendance au monde naturel (pour notre subsistance et notre bien-être) et de développer une compréhension de nous-mêmes en tant que partie intégrante d’une communauté écologique plus large, une communauté qui a besoin d’écouter, de s’occuper et de prendre soin d’elle.

Les écoles-forêt sont tout cela pour moi. Et pourtant, dans la pratique, ces différents aspects ne sont pas uniformes. Parce que tout est lié à la TERRE où nous vivons, à cet espace particulier que nous occupons localement, et qui est unique. Finalement, c’est lorsque nous écoutons vraiment la terre que l’on a sous les pieds et les histoires qu’elle a à nous raconter que nous pouvons vraiment commencer à comprendre… ce que sera notre école-forêt !

En bref

Les forest schools se définissent plutôt par leurs pratiques que par leur affiliation théorique à telle ou telle pédagogie alternative. Les caractéristiques les différencient de l’école traditionnelle et les inclut dans les pédagogies de l’Outdoor Learning anglo-saxon. Ce sont :

– Un apprentissage par le jeu

– Une autonomie donnée tôt à l’enfant

– Un environnement naturel, souvent boisé

– Une pratique régulière et prolongée

– Un développement holistique

– Un apprentissage de la vie par la prise de risques et d’initiatives

Ces différentes caractéristiques sont aussi les principes pédagogiques fondateurs des écoles-forêt. En savoir plus sur ces principes pédagogiques!

1 Basé sur Greenwood, D. A. (2014). Une théorie critique de l’éducation sensible au lieu. Dans AERA Handbook on Environmental Education Research. New York: Lawrence-Erlbaum.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
#

4 Responses

  1. C’est très intéressant! J’aurai aimé dans ce genre d’école plutôt que l’école traditionnelle. C’est sûr que rester assis pendant 7 bonnes heures par jour à écouter des cours pas très intéressant pour les enfants, c’est un peu devenu « has been ». Et je pense même que le système scolaire actuel est vraiment périmé.

    La school forest semble rassembler ce qu’a vraiment besoin un enfant et ça semble chouette. Qu’en est il de ces écoles en France? Il y en a beaucoup?
    J’espère pouvoir emmener mes futurs enfants dans ce genre d’école plutôt que les traditionnelles 🙂

    • Oui, la date de péremption du système scolaire semble arriver prochainement! Avoir coupé les enfants (et les adultes, d’ailleurs!) de la nature est l’une des causes majeures du malaise social actuel. En France, les forest schools sont plutôt nommées “écoles en nature” ou “école en plein air”. Je dirai qu’il existe une cinquantaine d’initiatives mais 80% d’entre elles sont des accueils ponctuels. Il existe peu de scolarisation complète d’enfants actuellement en France. D’après mes recherches, moins d’une dizaine!
      Pour voir s’il en existe une actuellement près de chez toi, tu peux regarder sur le site du Réseau Pédagogie Par Nature, ils ont fait une carte des projets et initiatives d’écoles en nature.

  2. Bonjour Laura.

    Je ne connaissais pas ce concept… et j’adore!
    Étant citadin, j’ai attendu longtemps avant de tomber amoureux de la nature, mais depuis, je passe plusieurs nuits par an sous la canopée (été comme hiver), quel plaisir! Vivement que je puisse faire découvrir tout ça à mon fiston quand il sera un peu plus grand.

    • Oui, la nature est un vrai médecin!
      Dans les forest schools scandinaves et anglo-saxonnes, les enfants y vont dès l’âge de 2-3 ans! Ils sont super bien équipés pour tous les temps et les parents se joignent souvent au groupe, quand les enfants sont très petits!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laissez-moi votre e-mail pour que je vous envoie gratuitement mon livre "L'école-forêt de A à Z" pour pratiquer les Forest Schools en toute sérénité, en toute sécurité et avec beaucoup de plaisir!

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livre "L'école-forêt de A à Z"

pour + de sérénité, + de sécurité et beaucoup + de plaisir en forêt!

%d blogueurs aiment cette page :