Les bombes à graines sont des petites boules de terre argileuse dans lesquelles sont ajoutées des graines afin de revégétaliser les environnements urbains (ou pas)

Aussi connues sous le nom de billes, boulettes, balles de graines mais aussi “seedballs” ou “seedbombs”.

Bombes à graines

L’Histoire des bombes à graines.

Cette technique de jardinage ancestrale aurait été utilisée dans l’Egypte Antique mais aussi chez certaines civilisations amérindiennes.

Elle fut longtemps oubliée puis redécouverte par Masanobu Fukuoka. Cet agriculteur japonais, auteur du célèbre livre “la révolution d’un seul brin de paille” est considéré comme l’un des pères de la permaculture moderne. 

Puis en 1973, les bombes à graines furent utilisées par le mouvement militant New-Yorkais The guerilla gardening afin de créer des îlots de biodiversité dans les villes et interpeller les pouvoirs publics sur les questions environnementales.

Aujourd’hui, les bombes à graines sont utilisées au Kenya ou au Sénégal pour lutter contre la déforestation.

Où jeter (et où NE PAS) jeter nos bombes à graines

Je sais, je sais… Vous voulez la recette 🙂 Je vais y venir mais, avant ça, je dois vous apporter quelques précisions sur les endroits où lancer vos bombes à graines et ceux où il est bon de s’abstenir.

PAS de bombes à graines dans des espaces naturels protégés !

Parcs nationaux, parcs naturels régionaux, réserves nationales ou régionales, réserves biologiques domaniales ou forestières… (la liste est non-exhaustive) 

Renseignez-vous bien sur l’endroit où vous projetez de lancer vos bombes à graines

Le but est de favoriser la biodiversité, pas de bouleverser un écosystème protégé !

PAS dans les champs en monoculture !

Certains agriculteurs traitent leurs champs afin que certaines espèces végétales n’y poussent pas

Imaginez que des coquelicots poussent dans un champ grâce à vos bombes à graines : vous allez peut-être me dire “super, cela apporte de la biodiversité !”  

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Accompagner les enfants dehors : quelle méthode ?

La réalité, c’est que l’agriculteur qui, d’habitude, traite son champ contre cela  va encore plus le traiter s’il y trouve des espèces qui ne sont pas “censées” y être ! Et ce n’est, évidemment, pas notre but ! 

Mais dans les villes par exemple : c’est un grand OUI ! 

Terrains vagues, friches en pleines villes, et partout où il y a un peu de terre pour que la vie puisse s’y développer ! 

Nous voyons de plus en plus les insectes déserter les campagnes (parfois très polluées, dans certains départements, par les traitements agricoles) pour se réfugier en ville. Vous leur rendrez un fier service en faisant pousser toutes sortes de fleurs mellifères ! 

Cela ne pose, en général, pas de problème aux municipalités, qui, de plus en plus, cherchent à ramener de la biodiversité sur leur sol.

La recette pour faire des bombes à graines

Pour fabriquer des bombes à graines, il y a plusieurs possibilités. Voici celle que je vous propose.

Vous aurez besoin :

  • D’argile en poudre
  • De terre du jardin (ou de terreau) 
  • De graines
  • D’eau
  • D’un peu de bon compost (facultatif) 
  • De deux récipients (un petit qui nous servira de doseur et un plus grand pour y mettre nos ingrédients)

Etape 1 :

Mettre 2 volumes d’argile pour 1 volume de terre (si votre terre est très argileuse il sera peut-être nécessaire de mettre un peu moins d’argile) et un peu de (bon !) compost si vous en avez. 

Ajouter un peu de graines 

Un peu d’eau (peu au début, puis ajuster au fur et à mesure)

Etape 2 :

Mélanger (la pâte doit avoir une consistance proche de la pâte à modeler) 

Etape 3 :

Former des boules (pas plus grosses que des balles de ping-pong)

Etape 4 :

Laisser sécher au moins 24h. Vous pouvez utiliser des boites à oeufs pour les conserver. Dans un endroit sec bien sûr !

Etape 5 :

Lancez vos bombes à graines ! Aux premières pluies, l’argile va se désagréger et libérer les graines qui commenceront leur processus de germination.  

Etape 6 :

Patientez ! Et oui, dans notre société de l’instantanéité, c’est aussi une qualité importante à enseigner aux enfants. Invitez-les à observer régulièrement les plantations.

Leur patience et leur travail sera ensuite récompensé par de nouvelles touches de couleurs un peu partout dans leur environnement et la venue d’abeilles, bourdons et autres papillons

Quelles graines choisir pour faire vos bombes à graines ? 

Les types de graines à privilégier

Évitez les graines hybrides ou F1 et privilégiez les graines reproductibles, la nature se chargera de continuer à les faire vivre les années suivantes ! 

Où trouver des graines reproductibles

Vous pouvez, par exemple, récolter des graines de coquelicots ou de tournesols lors de vos promenades éducatives : une activité ludique qui aide à développer la motricité fine des enfants.  

Demandez aux jardiniers locaux de votre voisinage, beaucoup seront contents de vous aider et pourquoi pas les inviter à intervenir pendant une de vos séances de pédagogie en nature !? Les échanges intergénérationnels autour de ce type de savoir-faire sont très intéressants pour renforcer le tissu social ! Et c’est aussi un moyen de faire connaître vos initiatives de classe dehors ou d’école-forêt. 

Vous rendre dans une grainothèque

Faites du troc de graines sur graines de troc.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  2022 : Une rentrée DEHORS

Vous pouvez aussi vous en procurer chez des semenciers bios tels que Kokopelli, la ferme de Sainte-Marthe, Graine del païs

Quelles variétés végétales choisir pour vos bombes à graines ?

Variétés de fleurs : phacélies, cosmos, bourrache, rudbeckia, coquelicot, consoude

Vous avez l’embarras du choix ! Coquelicot, consoude, phacélie, tournesol, bourrache, cosmos, rudbeckia ou même chèvrefeuille… La liste est longue !

On évitera simplement les plantes trop invasives.

Et pourquoi pas des courges, radis ou panais ?

Une belle occasion d’ensuite les cuisiner avec les enfants lors d’une activité cuisine au feu de bois.

Quand lancer nos bombes à graines ?

Au printemps entre avril et juin. La nature se réveille, les arbres bourgeonnent et les graines commencent à germer.

Pourquoi utiliser les bombes à graines dans vos séances de pédagogie par la nature.

Outre l’éveil des enfants à l’écologie et à l’importance de la biodiversité, la fabrication de bombes à graines est une activité qui peut ouvrir sur de nombreux champs d’apprentissage.

Atelier sensoriel et développement de la motricité fine

On peut inviter les enfants à toucher l’argile, la terre et l’eau. A prendre conscience des textures de ces différents matériaux et à les décrire. Puis à malaxer la pâte et enfin à former des boules qui deviendront nos bombes à graines. Comme lors d’une séance plus “classique” de pâte à modeler. Parfait pour muscler en douceur les petites mains !

Développement du langage

Il est possible grâce à cette activité d’amener les enfants à enrichir leur vocabulaire en discutant avec eux de biodiversité, de germination des graines, de plantes mellifères ou d’insectes pollinisateurs.

Les sciences

Là aussi, la fabrication de bombes à graines peut amener de nombreuses expériences et discussions

  • Pourquoi et comment l’argile va se dissoudre grâce à la pluie ? 
  • Les différences et les caractéristiques des différents types de sol (argileux, sableux, limoneux…) 
  • Le cycle de germination d’une graine 
  • Le cycle de la pollinisation

L’Histoire

Les bombes à graines ont été utilisées à différents moments de l’Histoire et dans différentes civilisations. On peut parler de l’Egypte antique ou de civilisations amérindiennes par exemple.

Les Mathématiques

Une séance dehors peut ouvrir sur une multitude d’activités autour des Mathématiques

Les bombes à graines, avec une recette simple, (2 doses d’argile pour 1 dose de terre) peut amener plein de manière d’introduire les Mathématiques dans votre séance. 

Vous pouvez également vous servir des boules que les enfants auront fabriquées comme matériel pour introduire numération, additions, multiplications, divisions

Toutes ces idées sont de simples exemples : à enrichir et adapter aux niveaux et centres d’intérêt des enfants que vous accompagnez. 

En conclusion…

La fabrication des bombes à graines est une activité ludique, économique et simple à mettre en place. C’est aussi un symbole et un geste fort en faveur de la biodiversité. 

Lors de vos séances d’école dehors, cette activité ravira les enfants et vous aidera à les accompagner vers une palette d’apprentissages très large.

La seule limite, c’est votre imagination ! 

N’hésitez pas à partager vos idées d’activités autour des bombes à graines dans les commentaires.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager
#

4 Responses

    • Bonjour Anaelle,
      Pour ma part j’utilise de l’argile en poudre (c’est facile à doser avec un gobelet ou une grosse cuillère)
      bio que l’on trouve en pharmacie ou boutique bio.
      Amusez-vous bien !
      Belle journée

  1. Bonjour,
    Pourquoi ne pas simplement lancer les graines à la volée ? Est-ce vraiment indispensable de les mettre dans des boules de terre et d’argile ?

    • Bonjour Iris,
      Oui vous pouvez tout à fait lancer les graines « à la volée » (elles auront simplement plus de risques de se faire manger par les oiseaux ou les insectes)
      Ici l’idée est de proposer aux enfants des activités éducatives en Nature.
      Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :