Promenade en forêt

Une méthode pour se lancer dans l’accompagnement des enfants dehors ? Cela paraît un peu ambitieux car chaque projet éducatif par la nature est unique. Cependant, comme toute pratique pédagogique régulière, l’éducation par la nature peut être largement simplifiée par un minimum d’organisation. Surtout s’il s’agit d’une nouvelle pratique pour vous, une petite méthode pour démarrer sera bienvenue ! C’est le but de cet article en vidéo, où je vous propose une méthode simple pour accompagner les enfants dehors !

C’est une séance un peu particulière parce que je vais dézoomer de la situation d’apprentissage et d’accompagnement dans et par la nature pour parler un peu méthode, et vous proposer une sorte de méthode simple, basique, qui vous permettra de faire vos premiers pas dans l’accompagnement  d’enfants dans et par la nature.

Accompagner les enfants dehors

Cette méthode est issue de l’expérience d’accompagnement que j’ai auprès de plus d’une centaine de personnes, enseignants, éducateurs, parents, qui ont commencé eux-mêmes une expérience d’éducation par la nature, ou d’école du dehors. C’est donc à partir d’expériences collectives que se sont dégagés progressivement, quatre étapes absolument essentielles, à mon sens, pour se lancer efficacement et sereinement dans l’accompagnement des enfants dehors.

Je vous propose de voir ces étapes une par une, tout de suite.

Accompagner les enfants dehors : étape 1, s’informer

L’étape numéro 1 est celle où l’on va s’informer. Dans cette première étape, qu’on soit nouveau ou même assez expérimenté dans le domaine, on va avoir pour objectif d’acquérir le plus de connaissances possibles, à la fois théoriques et pratiques. Cela implique des savoirs dans le champ de la pédagogie et des sciences de l’éducation. Mais aussi dans le champ des connaissances dites naturalistes (écologie, éthologie… ) Vous avez à votre disposition des centaines de ressources, qu’il s’agisse d’ouvrages, de manuels, de ressources en ligne. Mais également d’échanges avec des personnes qui ont déjà une expérience assez vaste du domaine, auprès desquels vous pourrez glaner des idées d’activités et des conseils.

Pour cette première étape, la compétence qui va vous être la plus utile est la curiosité.  Vous allez ouvrir les champs des possibles et vous intéresser à … tout ce qui vous intéresse ! Sans limite, puisque c’est de là que vont naître les idées de pratiques à mettre en place, plus tard, sur le terrain.

Étape 2, observer votre lieu

Dans l’étape 2 il va s’agir d’aller sur votre terrain et de l’observer. L’objectif va être de découvrir et d’observer attentivement tous les éléments de nature qui se trouvent sur un lieu précis, que ce soit un lieu habituel ou différent. Pourquoi ? Puisque les éléments de nature que vous allez observer (les végétaux, les animaux, les minéraux…) vont être les vecteurs de développement et d’apprentissage sur lesquels vous allez baser vos séances. Une observation attentive vous permettra de trouver de nombreux éléments qui vont pouvoir être déclencheurs d’apprentissage dans la nature. C’est à ce titre qu’on parlera de pédagogie ou d’éducation par la nature.

Accompagner les enfants dehors : étape 3, construire votre séance


Vient la 3ème étape, celle où vous allez construire votre séance. D’une part préparer votre intervention, que ce soit par rapport au matériel ou à la logique du déroulé de vos activités. D’autre part construire votre séance au sens large : savoir, par exemple, à quel moment vous préférez instaurer du jeu libre et à quel moment vous allez proposer une activité. En parallèle vous allez aussi didactiser à minima votre séance. C’est-à-dire que vous allez mettre en lien les éléments de nature que vous avez observés, en étape 2 et les informations que vous avez recueillies en étape 1 (les idées d’activité, les conseils pédagogiques, etc.) Ici, il me semble que le mot d’ordre sera l’organisation ! Ne vous laissez pas happer par toutes les possibilités qu’offrent les idées d’activités, les lieux…

Ce qui va se passer ici, va donc être un aller-retour entre l’étape 1 : l’information et l’étape 2 : l’observation de votre environnement de travail qui va aboutir à votre étape 3 :une séance à minima construite où vous avez prévu certaines choses pour pouvoir accompagner les enfants sereinement.

Étape 4 : Se lancer !

Vient enfin votre étape  numéro 4 ; cette étape est tout simplement celle de l’accompagnement des enfants dehors, sur le terrain. Elle va être le résultat des connaissances et informations que vous avez pu acquérir en étape 1, de l’observation des vecteurs d’apprentissage que vous aurez repéré en étape 2 et de la construction de votre séance en étape 3. Ici, il sera essentiel de faire preuve de flexibilité et d’adaptabilité, puisqu’on le sait bien : tout ne se passera pas comme vous l’avez prévu ! L’objectif de la 4ème et dernière étape de cette méthode est de garder en tête ce qui a bien fonctionné et ce qui peut être amélioré lors des prochaines séances

Cette méthode étant un cycle, vous pourrez le recommencer, à la lumière des observations que vous aurez faites lors de votre séance. Revenez à l’étape 1 afin de préciser les connaissances (pédagogiques et/ou naturalistes) qui ont pu vous faire défaut sur le terrain. Puis à l’étape 2, en observant de nouveau votre lieu à la lumière des nouvelles connaissances acquises. Et enfin, construisez votre nouvelle séance et mettez-là en pratique (étapes 3 et 4).

En bref…

C’est à partir de ces 4 étapes toujours dynamiques et toujours cycliques que vous allez petit à petit gravir les marches de ce magnifique escalier de l’exercice d’éducateur par la nature.

J’espère que cette petite méthode, qui est la base sur laquelle j’ai fondé  la formation l’école du dehors, vous permettra de vous lancer à peu de frais, en toute sérénité et sécurité.

Et vous comment préparez-vous vos séances ?

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager
#

5 Responses

  1. Et ben.. J’adore ton storytelling, que ça soit dans l’écrit ou dans la vidéo j’ai étais absorbé ! Super article, accompagner les enfants je pense que c’est vraiment le secret. Ils veulent imiter les grands, montrons leur le chemin ! : )

  2. Il faut de l’organisation, c’est indéniable afin de cadrer ce moment dehors avec les enfants. Je pense également qu’il faut prévoir des créneaux ou des moments où rien n’est prévu afin de laisser place à la venue des hasards

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :