1000 heures dehors, mais c’est énorme !!! Oui et non ! Oui, pour les normes sociales actuelles. Non, si l’on tient compte des recommandations sanitaires visant à prévenir les problèmes de santé des enfants. Sans parler de l’intérêt pédagogique et développemental de l’éducation des enfants par la nature elle même !

1000 heures dehors

Le défi des 1000 heures Dehors

1000 heures dehors, c’est le défi que propose Virginia Yurich sur son site 1000 hours Outside. Un défi qui plaît beaucoup mais qui peut faire peur. Comment, en effet, planifier nos 1000 heures dehors ? Ce défi équivaut à 2,7 heures de plein air par jour, ce qui peut sembler beaucoup si les enfants n’ont pas l’habitude de passer du temps dehors. Ils peuvent penser que c’est ennuyeux. Ils peuvent entendre l’appel des sirènes des applications ou des réseaux sociaux, ou ne pas savoir quoi faire à l’extérieur.

Puisque je me suis fixé.e ce défi avec les enfants de notre école-forêt, je suis allée voir quelques pistes pour bien démarrer. Et je me suis inspirée d’un bel article du superbe site TreeHugger dont je vous partage les 7 conseils pour réussir votre défi 1000 heures Dehors !

Attention.

Vous êtes prêt.e ?

Partez !

« Si les enfants peuvent consommer des médias par le biais d’écrans 1200 heures par an en moyenne, le temps est là et au moins une partie de ce temps peut et doit être orientée vers un résultat plus productif et plus sain ».

Virginia Yurich, de 1000 Hours Outside

Commencez tôt

Vous le savez déjà, les écrans sont très addictifs, en particulier pour les très jeunes enfants. Il est donc primordial de sortir avec eux dès le plus jeune âge. Cela leur évitera de devenir “accros” aux écrans et de développer certains des nombreux troubles qui en découlent. Gardez à l’esprit que les interactions avec leur environnement direct sont la meilleure source de stimulation que vous pouvez leur offrir.

Entrez votre email pour lire la suite 🙂

Et recevez gratuitement 
le livre "L'école-forêt de A à Z"

Le camping avec les enfants peut être un bon moyen de les faire sortir sur une longue période. Il n’est pas forcément nécessaire d’aller très loin ! Si le camping n’est pas votre truc, contactez votre office du tourisme local pour obtenir des idées d’activités en plein air (même pour les très jeunes enfants). Ou envisagez une longue journée en forêt, au bord d’un lac ou d’une rivière, en proposant aux enfants des activités pédagogiques (vous pouvez même explorer les mathématiques en nature !), sans pour autant dormir sur place !

Rendez leurs 1000 heures dehors inoubliables !

Si vous le pouvez, investissez dans des jouets amusants qui ne peuvent être utilisés qu’à l’extérieur. Les trampolines sont populaires, tout comme les vélos ou les craies pour dessiner sur les trottoirs. Mais sachez aussi qu’il n’est pas toujours nécessaire de dépenser une fortune dans du matériel. Il existe des activités toutes simples que les enfants adorent et qui peuvent leur permettre d’explorer leur sensorialité. Et ce même (et surtout) sous la pluie !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Animer Dehors

Donnez aux enfants du temps et de l’espace

Si vous êtes familier des pédagogies alternatives et par la nature, le concept de “jeu libre” ne vous est certainement pas étranger. De nombreux pédagogues l’ont expérimenté par le passé. Et aujourd’hui, des études scientifiques montrent qu’il est important pour le développement précoce du cerveau de jouer de manière à permettre l’expérimentation.

Si vous sortez en forêt avec vos enfants, vous avez probablement remarqué qu’ils n’ont pas besoin de nous pour trouver des activités intéressantes. Ils touchent, observent, ramassent feuilles, branches ou châtaignes. Le jeu libre leur permet d’explorer leur environnement à leur manière et à leur rythme tout en développant leurs capacités cognitives de manière optimale.

 Alors laissez leur l’espace et le temps de jouer librement !

Mettez leur créativité au défi

Les matériaux trouvés peuvent être transformés en objets similaires à ceux avec lesquels les enfants jouent déjà, mais l’essentiel est qu’ils le découvrent par eux-mêmes. Cela développe leur créativité. Ils peuvent aussi  jouer à des jeux qu’ils connaissent déjà mais dans un nouveau cadre. Le jeu de cache-cache dans une zone boisée plutôt qu’à l’intérieur d’une maison les oblige, par exemple, à considérer le paysage naturel d’une nouvelle manière.

Et parfois, il est bon de donner aux enfants un point de départ simple. Les chasses au trésor sont un moyen d’organiser un minimum le temps passé à l’extérieur, et aident les enfants à affiner leur capacité à discerner les différents types de matériaux naturels et même à apprendre la taxonomie. Par exemple, à mesure que les enfants grandissent, la chasse peut passer de « Trouvez une feuille rouge, trouvez une fleur blanche » à « Trouvez un chêne, trouvez une faîne de hêtre ou une empreinte de chevreuil », etc.

Vous cherchez des idées d’activités ? En voici, en voilà sur Ma Petite Forêt 🙂

Faites-les sortir pour jouer

Certains parents se souviennent de leurs propres parents qui les poussaient à sortir de la maison. Combien de chanceux parmi vous ont un jour entendu le fameux “Va jouer dehors !” ?  Cette tactique éprouvée peut être une solution à tester selon l’endroit où vous vivez et l’âge de votre enfant. Dans les zones rurales ou dans un endroit avec un voisinage bienveillant, dire aux enfants « d’aller jouer dehors » est une solution simple. Ils peuvent trouver eux-mêmes ce qu’ils doivent faire, seuls ou avec d’autres enfants. De jolis moments de coopération peuvent naître de ces moments. 

Ne les empêchez pas de se salir

Une partie du plaisir d’aller dehors consiste à se salir, à se mouiller, à prendre la poussière et peut-être même à s’érafler un peu. La plupart des enfants passent beaucoup de temps dans des vêtements qu’ils savent qu’ils doivent veiller à garder relativement propres. Alors gardez des vêtements qu’ils peuvent abîmer ou déchirer sans avoir à s’en soucier.

Et vous pouvez faire en sorte que le nettoyage fasse partie du plaisir lorsque les enfants rentrent à la maison. Se laver les mains peut être un jeu en soi, tout en développant leur autonomie.

1000 heures dehors, c’est bien aussi !

Tous les enfants ne seront pas en contact direct avec la nature à chaque fois qu’ils seront dehors. Mais être en plein air c’est toujours mieux que d’être à l’intérieur, alors pensez à sortir les activités « intérieures ». Installez une table de puzzle à l’ombre, loin de la maison. Ou laissez-les prendre un coussin pour qu’ils aménagent un coin-lecture douillet au pied d’un arbre.

Même si les enfants sont en train de lire, de construire des Legos, de dessiner ou de jouer avec des petites voitures, à l’extérieur, ils seront exposés aux sons du vent dans les arbres et au chant des oiseaux ; ils sentiront la brise et remarqueront le déplacement du soleil au fur et à mesure que la journée avance… Ils verront sûrement des insectes et peut-être d’autres animaux. Ils pourraient être surpris de la proximité d’un chevreuil ou d’oiseaux immobiles. Ou s’étonneront peut-être de la vitesse à laquelle le climat se refroidit quand le soleil commence à se coucher. Ces micro-observations se feront sans que l’on y prête beaucoup d’attention. Mais elles aideront les enfants à comprendre le monde naturel.

Vous remarquerez probablement une différence dans l’humeur et le comportement de vos enfants après une journée à l’extérieur (par rapport à une journée à l’école ou une journée passée à l’intérieur). Des études montrent que le fait de passer du temps à l’extérieur a des effets positifs sur les enfants à bien des égards, que ce soit sur le plan physique (ils sont plus agiles et tombent moins souvent malades) ou sur le plan mental et comportemental (ils se concentrent mieux et ont une meilleur estime d’eux-mêmes).

« Le temps que nous accordons aux enfants pour jouer librement à l’extérieur permet à chacun d’entre eux de se détendre et de profiter des joies simples de la vie. Je ne peux pas mesurer l’impact que cela a, mais je peux clairement voir comment cela les change et comment cela nous change en tant que famille ».

Virginia Yurich, de 1000 Hours Outside
Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager
#

6 Responses

  1. Très bonne idée 1000 h dehors ! Il fait que les enfants reste au maximum dehors pr profiter de grand air ,de changer d’esprit de jouer et de surtout de se désintoxiquer des écrans ! Merci pr cet article 🙃!

  2. Bonjour,

    Merci pour cet article, il est vraiment chouette !
    Super objectif !!!
    J’ai la chance de travailler avec des enfants et de sortir avec eux (je ne suis donc pas toujours derrière un bureau!!!). Mais malgrè tout, je pense que nous passons pas assez de temps dehors.

    ça pourrait être un challenge à lancer pour mon groupe 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laissez-moi votre e-mail pour que je vous envoie gratuitement mon livre "L'école-forêt de A à Z" pour vous aider à emmener sereinement les enfants DEHORS :)

Recevez gratuitement le livre "L'école-forêt de A à Z" :)

%d blogueurs aiment cette page :