Une pluie d’activités en nature ! Jour pluvieux, jour heureux, dit-on en école-forêt ! Une fois passées les premières réticences à sortir sous la pluie (celle des adultes surtout !),  un monde d’activités s’offre à nous dans la nature sous la pluie ! Je vous propose aujourd’hui un petit florilège d’activités, dont certaines sont tirées du superbe livre “1000 choses à faire par tous les temps” (Fiona Danks et Jo Schofield), et que j’ai testées avec succès auprès des enfants de mon école-forêt.

Activités de construction nature sous la pluie

La pluie est naturellement le meilleur prétexte du monde pour encourager chez les enfants leur tendance naturelle à construire des abris de toute sorte !

1. Construire un abri sous bâche

Si vous avez anticipé le temps pluvieux, vous avez emporté avec vous une bâche suffisamment large pour y loger tous les enfants et le matériel dessous. Attention ! Les bâches de qualité sont lourdes, il vaut mieux ne pas prévoir un trajet trop long (surtout au retour, avec la bâche trempée !).

Voici la bâche que j’utilise, à titre d’exemple !

Source : le site How 2 survie

Comment faire :

– Trouvez 2 arbres à au moins 2,50mètres de distance,
– Veillez à ce que le sol entre les deux soit relativement nu et confortable (pour ne pas vous asseoir au milieu des ronces et des orties),
Attachez une corde entre les 2 arbres (veillez à ne pas endommager les arbres et détachez les cordes au moment du départ),
Posez la bâche sur la corde, faisant retomber la bâche des deux côtés à égale longueur,
– Tendez des cordes ou des tendeurs et attachez les 4 coins de la bâche au sol avec des piquets ou des sardines.

Et mettez-vous dessous Smile

Cliquez ici pour visionner cet intéressant tutoriel : construction abri (dit “tarp” ou “à la canadienne”)

2. Se protéger de la pluie : activité de construction d’un abri nature

Une alternative à cette première activité consiste à partir sans matériel et à construire un abri naturel pour se protéger (relativement !) de la pluie. J’adore cette activité qui permet non seulement de faire progresser les enfants dans leurs compétences de jeunes constructeurs mais aussi dans leurs connaissances naturalistes (quelle espèce d’arbres, les mousses, les feuilles, etc.). Et aussi de leur proposer une belle activité physique et motrice !

Source : le site Yakaygo

Comment faire ?

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Activité Cuisine Soupe orties châtaignes facile

– Trouver un endroit jonché de branches cassées et de feuilles,
– Repérer une grosse souche, un bouquet d’arbustes, un arbre avec un gros tronc, qui va servir de support à votre abri,
Ramassez les branches au sol : plus les branches seront grandes, plus votre cabane sera haute !
Poser beaucoup de branches tout contre et tout autour de le votre support. Serrez les branches au maximum,
Recouvrir les branches de feuilles mortes (les fougères fonctionnent très bien car elles sont grandes, mais il faut en superposer beaucoup !). La couche de feuilles doit avoir au moins 30 cm d’épaisseur.

Parcours pieds nus et autres activités en nature à découvrir sur cette page 🙂 

Profiter de la boue sous la pluie

La terre nous offre, en temps de pluie, un matériau qui remporte haut la main – devant pâte à modeler et pâte à sel ! – la bataille de la meilleure matière à modeler ! 100% naturelle, malléable, salissante mais lavable, que rêver de mieux pour favoriser l’esprit créatif et la motricité chez les petites mains ? Glissades, sculptures et modelages, peintures et masques de boue, bataille d’eau boueuse (attention aux cailloux qui se cachent dans la boue épaisse), avec la boue, tout est ludique !

3. Activités de sculpture de boue

– Identifiez un endroit où la boue s’est amassée (ce peut être au fond d’une flaque, puisqu’il pleut !),
– Invitez les enfants à produire des objets à partir de la boue,
– Si la boue est trop liquide (en cas de fortes pluies), il est difficile de modeler la terre, donc cherchez plutôt des sous-bois ou des endroits un peu protégés de l’eau,
– Une fois que les enfants ont modelé leurs objets, ils peuvent les décorer avec les éléments de nature qui se trouvent autour,
– Organisez une exposition des productions des enfants !
– Vous pouvez aussi les inviter à observer comment leurs objets fondent petit à petit au contact de l’eau. Cela peut amener une discussion sur les propriétés des éléments Smile

Trésors des enfants (sculptures prises après une petite averse donc la boue n’est pas très humide)

4. Activités peinture de boue

Peinture sur éléments sous la pluie

Si la couleur et la consistance de la boue peut dégoûter certains enfants, la majorité d’entre eux auront envie d’expérimenter d’autres choses que la confection d’objets. En temps de pluie, la boue devient fluide et se prête merveilleusement à la peinture sur éléments. Par contre, attention à ce que le papier, qui se déchire facilement puisqu’il finit complètement trempé, soit bien ramassé et jeté dans une poubelle à la fin de l’activité.

Si vous avez un abri à disposition et que vous avez apporté du papier (n’hésitez pas, de toute façon, il sera mouillé !), vous pouvez proposer aux enfants de dessiner avec leur doigts et de la boue. On peut même agrémenter le dessin d’un collage avec des feuilles de couleurs différentes.

Sinon, proposez aux enfants d’autres supports, tels que des pierres, des troncs d’arbres (par exemple, le boulot dont l’écorce est blanche laisse apparaître la couleur brune de la boue). Même sur un simple chemin, on peut tracer des marques sur le sol à l’aide d’un bâton et remplir ces traces avec notre peinture-boue ! La terre est un immense tableau vivant qu’on peut peindre à son goût !

Source : l’article “La boue n’est pas nécessairement sale !” sur le site Esprit métaphysique

Peinture nature sur soi-même

La boue est bonne pour la peau ! Les centres de soin thermal et autres instituts de beauté le savent bien. Eh bien, la nature nous offre naturellement de quoi prendre un bain de boue !

Plusieurs précautions sont à prendre :
– Rappeler de ne pas mettre la boue à la bouche (des cailloux ou des insectes peuvent s’y trouver) ni dans les yeux (les siens et ceux des autres !),
– Rassurer néanmoins que si la boue coule un peu sur les lèvres, ce n’est pas grave car c’est principalement de l’eau !

La peinture type “masque” amuse beaucoup les enfants et a un énorme potentiel de développement de l’imaginaire. En effet, on peut proposer aux enfants de s’imaginer des situations où ils doivent se camoufler ou bien de se transformer en animal sauvage !

Les enfants sautent dans les flaques à cœur joie. Ils auront donc les bottes pleines d’eau. Partant de là, s’il ne fait pas froid (pluie d’été, par exemple), n’hésitez pas à enlever les bottes et les chaussettes, et à jouer pieds nus dans la boue. Rien n’est plus amusant de se faire des “chaussures de boue” ! Mais, là encore, vous aurez vérifié que la pataugeoire de boue où vous emmenez les enfants ne comportera pas d’éléments coupants ou dangereux.

En bref : activités nature et pluie, un fructueux mélange !

La pluie a mauvaise presse. Pourtant, c’est un élément naturel essentiel à la vie. Ainsi, proposer régulièrement aux enfants des activités par temps de pluie les sensibilise à la beauté et à la nécessité de ce phénomène. Mais surtout, cela les amuse énormément : pluie, eau, flaques et boue favorisent des expériences sensorielles et artistiques riches et fondatrices ! Pour nous, adultes accompagnateurs, les choses peuvent être moins évidentes, en particulier à cause du matériel à transporter et à protéger. Aussi, une bonne organisation et une bonne logistique sont indispensables : sacs à dos couverts, poches imperméables pour déposer les vêtements trempés, équipement adéquat, etc. Le mieux restant… des activités sans matériel ! Et, comme nous l’avons vu avec plusieurs de ces 4 activités, la pluie nous permet bien des activités avec très peu de moyens !

Partagez avec nous vos meilleures activités par temps de pluie en commentaire !

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 Responses

  1. S’il ne pleut pas trop fort et qu’il s’agit d’averses, je sors quand même, avec une bâche, et nous la tendons entre des arbres d’un côté et avec des piquets de l’autre (pour couvrir 25 enfants et 3 à 5 adultes, il faut bien ça!). Puis, nous nous posons sous la bâche pour raconter une histoire. Ensuite, nous sortons pour entamer quelques sculptures de boue ou oeuvres d’art éphémère. Nous pouvons aussi en profiter pour observer les états de la matière (solide, liquide en particulier) et les propriétés des matériaux, ou encore le cycle de l’eau. Puis nous rangeons la bâche, nous remballons le tout et nous rentrons.

  2. On a du mal a associer pluie + activité extérieure avec les enfants mais quelles bonnes idées ! Les enfants sont plein de curiosité et la pluie donne une autre couleur à la nature. La logistique peut décourager un petit peu mais bon il suffit de s’y mettre. J’ai déjà tester le parcours nus pieds sous la pluie: marcher sur l’herbe mouillée, la boue etc et ça plait beaucoup 🙂
    Je vais mémoriser la technique de l’abris avec bâche notamment pour les sorties campings de cet été !

  3. Merci pour cet article qui redonne de la motivation malgré notre triste été ! Quand on voit le temps, on a souvent tendance à vouloir rester bien au chaud, alors qu’un bol d’air est essentiel !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laissez-moi votre e-mail pour que je vous envoie gratuitement mon livre "L'école-forêt de A à Z" pour pratiquer les Forest Schools en toute sérénité, en toute sécurité et avec beaucoup de plaisir!

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livre "L'école-forêt de A à Z"

pour + de sérénité, + de sécurité et beaucoup + de plaisir en forêt!

%d blogueurs aiment cette page :