Il y a quelques jours, j’ai eu le grand plaisir de participer au débat « Ecole dans la forêt : un modèle duplicable ? » sur la chaîne Public Sénat. Ce débat fait suite à la diffusion du documentaire « Ecole dans la forêt : une révolution verte » tourné à L’Ecole Buissonnière, à l’Ile de Ré. Je partage avec vous les grandes lignes du documentaire et du débat.

Ecole dans la forêt : un documentaire magnifique

Avant toute chose, je vous invite à visionner le magnifique documentaire « Ecole dans la forêt : une révolution verte ? » en cliquant sur cette image :

L’Ecole Buissonnière de Caroline Cartalas, son équipe, les enfants et leurs parents me semblent l’incarnation même des principes de la pédagogie par la nature. Trop brièvement (on pourrait commenter pendant des heures la richesse de ce bel exemple !) tous les éléments logistiques et pédagogiques sont pensés dans et par la nature – les humains étant toujours inclus :
– Importance des rituels, de la structuration, de l’aménagement des lieux, chacun de ces points aidant les enfants à se repérer dans le temps et l’espace,
– Flexibilité des enseignements, en fonction des envies, des humeurs et de la disponibilité des enfants, en fonction de la météo aussi,
– Prédominance du jeu libre, véritable socle commun du développement des enfants,
– Articulation entre jeu libre et activités plus structurées, toujours hétérogène en fonction de l’attrait des enfants,
– La place de la dimension sensorielle (écouter, sentir, voir, toucher, etc.),
– Les postures des adultes, tout en questionnement, en appui, en retrait, à l’écoute (ce qui n’exclut jamais le (re)cadrage si besoin),
– Une gestion de la sécurité qui quadrille le danger tout en permettant la prise de risque,
– L’inscription de l’école dans le milieu local, les rencontres avec les habitants qui font que l’école participe à la vie de l’île,
Et, en filigrane, le courage et l’énorme travail de Caroline et de son équipe, sous-jacent au montage de l’école, tant au niveau logistique qu’administratif, relationnel et pédagogique !
Un immense MERCI pour votre exemple si inspirant ! Longue vie à leur école dans la forêt, cette belle Ecole Buissonnière !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Quelles normes ERP en école forêt ?

Un débat : l’école dehors pour tous ?

Ensuite, pour visionner le débat, je vous invite à cliquer sur l’image ci-dessous :

Ce débat, animé par Rebecca Fitoussi, avec Moïna Fauchier-Delavigne, Sylvain Wagnon, Jacques Grosperrin et moi-même, porte finalement peu sur le documentaire en lui-même mais plutôt sur les possibilités d’étendre cette forme d’éducation à l’école publique. On interroge le caractère duplicable, à grande échelle, de la pédagogie par la nature. On soulève les questions d’hétérogénéité, des programmes scolaires, de la formation des enseignant.e.s, de gestion de groupe et des coûts afférents à ce type de pédagogie.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Sortez couverts! Les vêtements de votre enfant

D’avis général, l’éducation par la nature se prête à tous les contextes, urbains et ruraux, scolaires et péri-scolaires, de la petite enfance à l’université. Le changement d’échelles – du micro au macro, du local au global – porte néanmoins en lui le danger d’uniformiser les formes d’éducation par la nature qui, j’insiste fortement dessus, restent toujours liées à un lieu particulier, à des enfants et à des adultes chaque fois uniques. Il n’y a jamais deux écoles dehors identiques, de la même manière qu’il n’y a jamais deux fleurs identiques. L’école buissonnière est, par nature, duplicable. Elle ne sera jamais décontextualisée, ni homogénéisée 🙂 Les 7 points-clés de la Pédagogie par la nature constituent, en ce sens, de formidables boussoles pédagogiques qui guident les pratiques et les postures tout en respectant le caractère toujours situé de ces pratiques et postures.

Donnez votre avis sur le documentaire et le débat en commentaires !
⬇️

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager
#

2 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *